Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/08/2009

Vendanges à Montaud

Les vendanges battent leur plein dans le Midi.

Elles sont précoces cette année du fait des pluies de fin de printemps et de la forte chaleur estivale.

La Cave coopérative de Montaud a déjà rentré ses cépages blancs (Chardonnay et Sauvignon), une semaine avant la fin août.

Le millésime sera très qualitatif mais les rendements faibles constatés ne font pas l’affaire des vignerons : car ce sont les vins blancs qui sont les plus rémunérateurs.

Le marché du vin est en effet mondialisé et totalement libéralisé.

Même si notre région demeure le premier producteur de la Planète, la concurrence du « Nouveau monde » (Californie, Australie, Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud, Chili et Argentine) est féroce.

Le Cave coopérative de Montaud regroupe les vignerons de Sussargues, Saint-Bauzille de Montmel et Montaud, pour une superficie d’environ 600 hectares.

Pendant les vendanges, elle occupe une bonne dizaine de personnes, dont un œnologue.

Les vins produits sont :
- essentiellement des Vins de pays, dits VDP : Vins de pays d’Oc (des vins de cépage souvent exportés), Vins de pays d’Hérault et Vins de pays des Coteaux du Bérange,
- de l’AOC (Appellation d’origine contrôlée) « Grés de Montpellier ».

Le terroir des Grés de Montpellier correspond à une zone climatique sous influence maritime. Les nuits fraîches et les journées chaudes permettent d’obtenir des maturités parfaites : le raisin récolté cette année atteint d’ailleurs facilement les 14 ° de potentiel alcoolique.

Après celles des cépages blancs, la récolte des vignerons de Montaud porte maintenant sur le cépage Merlot. Ce dernier bénéficie d’une vinification traditionnelle de 2 à 3 semaines pour extraire le meilleur des arômes et des couleurs.

Toutes les parcelles de vigne bénéficient, préalablement à la vendange, de la visite d’une commission de coopérateurs qui évaluent sur pied le potentiel qualitatif et décident de la meilleure orientation du raisin, vers tel ou tel type de vin.

Les vins seront disponibles dès la fin de l’année, ainsi que les millésimes précédents au caveau de vente de Sussargues : "Les Celliers du Val des Pins".

Les coopératives viticoles de l’Hérault continuent d’investir, malgré la crise viticole et celle plus générale de l’idéologie libérale.

La Coopération est l’exemple vivant d’une alternative aux sociétés de capitaux puisqu’une coopérative est une société de personnes où « un homme égale une voix » (et non pas « une action, c’est-à-dire de l’argent, égale une voix »).

La Coopération, en tant qu’aventure collective, protège les petits viticulteurs en leur permettant de lutter avec les firmes internationales.

Un des avantages concurrentiels de la Coopération : « Le groupe est meilleur que le meilleur du groupe ».

IMG_9679.JPG

 

Un terroir de toute beauté

 

IMG_9688.JPG

 

La récolte mécanisée

 

IMG_9719.JPG

 

Une avalanche de Merlot

 

IMG_9675.JPG

 

Le quai d’apport : la porte d'entrée vers la vinification



Crédit photos : Michel Chastaing

Les commentaires sont fermés.