Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/10/2009

Imposition des rentes d’accident du travail : une injustice ou une provocation ?

Le Gouvernement Fillon souhaite imposer les rentes des accidentés du travail alors qu’elles on été, depuis leur création par le Conseil National de la Résistance, toujours exemptées d’impôt sur le revenu.

 

Cette décision du Gouvernement Fillon apparaît comme une injustice sociale.

 

En effet, les accidentés du travail sont des victimes et devraient être indemnisées comme tel.

 

Or, en France, ces indemnités sont forfaitaires et ne couvrent que partiellement le préjudice subi : de ce fait, le dédommagement est faible et le deviendra d’autant plus qu’il fera l’objet d’une nouvelle ponction fiscale.

 

Tous les Français ne sont d’ailleurs pas égaux devant le risque d’accident du travail : incomparablement plus forts pour les ouvriers non qualifiés (souvent issus de l’immigration par ailleurs) que pour les "cols blancs" et les cadres.

 

Plus leur travail est pénible, plus leur emploi est précaire, et plus les salariés subissent de dures conditions de travail, synonymes de risque d’accident.

 

En outre, la dégradation des conditions de travail constatées depuis quelques années a pour corollaire une augmentation des accidents du travail et de leur coût : la branche de la Sécurité Sociale « Accidents du travail », excédentaire pendant des années, est maintenant devenue déficitaire, ce qui est le signe d’une recrudescence, en nombre et en gravité, des accidents au travail.

 

Enfin, les accidentés du travail subissent souvent une double peine :

-         celle de souffrir dans leur chair, voire de rester amoindris, handicapés,

-         celle de subir un licenciement du fait d’une impossibilité de reclassement (c’est plus souvent le cas dans les petites entreprises n’offrant pas un spectre de postes suffisamment diversifié) ou d’une incapacité permanente à occuper le poste antérieur.

 

La décision du Gouvernement Fillon d’imposer les rentes d’accident de travail apparaît de plus comme une provocation.

 

En effet, elle intervient un an à peine après l’instauration du bouclier fiscal qui permet d’exonérer une partie du revenu de quelques milliers de très gros contribuables : cette partie du revenu est constituée la plupart du temps d’intérêts financiers.

 

C’est donc le placement financier qui est privilégié au détriment d’un revenu consécutif à un travail.

 

Cela ne va pas inciter à travailler dans les secteurs d’activités les plus risqués où pourtant la main d’œuvre fait cruellement défaut.

 

Certains verront dans cette nouvelle mesure gouvernementale une provocation « gratuite » car les bénéficiaires des rentes d’accidents du travail étant la plupart du temps de condition extrêmement modeste, le rendement fiscal de cette décision contestable sera faible.

 

Le Gouvernement porte donc globalement une atteinte symbolique à l’image du travail sans pouvoir escompter en contrepartie une contribution significative au budget de l’Etat.

Commentaires

Je suis en accident du travail, et depuis que Sarko est passé je vois les dégâts, mais j'étais loin de penser que mis à part le pouvoir d'achat qui diminue, je serai aussi concernée par "les remboursements des cadeaux fiscaux". Ce n'est pas un salaire qu'on reçoit, mais un préjudice pour une vie et une santé gâchée. Mais après les diminutions de remboursements médicaux (je ne vois le médecin que 2 fois par an, pour un traitement régulier depuis cet accident et un certificat de vie à envoyer à l'assurance, j'ai pensé faire les deux ensembles alors que je ne paie pas d'avance, et ceci bien avant la diminution des remboursements. Mais avec le traitement je paie TOUS LES JOURS pour avoir été victime. J'avais pensé à chercher s'il existait une association pour les personnes dans mon cas, qui étaient aussi concernées, et qu'on fasse quelque chose pour montrer que c'est totalement injuste surtout après que Sarko ait privilégié ses chers copains "les fortunés". (Pour eux arrêt de l'ISF)

Écrit par : Eliane | 16/01/2010

Une association, forte de 200.000 adhérents, défend les accidentés du travail.
Il s’agit de la Fédération nationale des accidentés de la vie (FNTAH) : http://www.fnath.org
La FNATH se bouge beaucoup, propose une pétition en ligne contre l'imposition des rentes d'accident de travail, organise des manifestations et offre des services.
Il y a bien entendu une correspondance locale de la FNATH dans chaque département.

Écrit par : Michel Chastaing | 17/01/2010

j ai subi 2 accidents du travail sur une periode de 2 ans . mes patrons sont entierement responsables de ces 2 accidents.je remercie sarko de s'attaquer aux handicapés et aux gens qui souffrent en leur supprimant une grande partie de leur rente. je ne sais plus comment qualifier cette qualifier cet acte de lacheté.je dois payer les medicaments et le kiné jusqu'a ma mort (50 cts par ci,50cts par la)merci encore de donner des parachutes dorrés a ce qui n en ont pas besoin en prenant sur les plus démunis.j ai 35 ans aujourd'hui n'oublions pas que j'ai été victime de violences physiques a l'adolescence et personne je dis bien personne n'a jamais rien fait. la gendarmerie fermait les yeux quand le sang coulait et que je leur demandais de l'aide en allant les voir et ainsi de suite .... merci gouvernement francais de m'avoir tant aidé et de m'aider encore.

Écrit par : anonyme | 18/04/2010

Imposé les rente d'accident du travail une injustice de plus dans
ce pays ou le gouvernement élu par le peuple ne pensse qu'à une seule
chose suprimée les avantages des ouvriers et à augmenter les charges...le gaz,électricité,impots,2%,10%,20% ect.
Les salaires et les retraites 0,5% d'augmentation ce qui nous appauvris peut à peut pour nous c'est la rigeur et pour tous ces
privilégiers qui nous dirige rien n'est trop beau.Quil est facile
d'etre le fils de,car pour eux et leurs proches des emploies faciles et bien payer à faire des études pour appremdre à plumé le peuple.
C'est une révollution qu'il faut.Un jour peut étre ...

Écrit par : Duroyon | 05/08/2010

je suis entierement d'accord avec ses déclarations.c'est vrai que nous sommes dirigés par des nantis.assoiffés de privileges .je suis moi meme veuf .ma femme est décédée en 2007 d'un arret cardiaque .a son travail.j'ai apres un combat réussi a faire reconnaitre l'accident du travail par la caisse régionale de l'aube.l'injustice serait bien sur de nous imposés.mais c'est vrai que ce gourvernement de polichinelles n'est pas a sa pres.pour ma part je continues de combattre ce systeme qui est aux antipodes du progres .

Écrit par : bournot | 16/02/2011

magnifique présenter , très instructif . Je me demande pourquoi les experts opposés de ce secteur ne remarquent pas ce . Vous devez continuer votre écriture . Je suis sûr que , montpelliervillages.midiblogs.com ayant une base de lecteurs d'énormes «déjà !

Écrit par : Sony NEX-C3 | 09/06/2012

Je suis impressionné! Blog très instructif sur montpelliervillages.midiblogs.com mon ami. Je voulais juste commenter et dire maintenir la qualité du travail.

Écrit par : мебель из сосны | 11/06/2012

Les commentaires sont fermés.