Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/02/2010

L’endettement des communes autour de Montpellier

Les communes sont incomparablement moins endettées que l’Etat.

 

En effet, fin 2009, la dette de l’Etat s’établissait aux alentours de 1.450 milliards d’€ contre environ 65 milliards d’€ pour les communes.

 

Cela représente approximativement la somme de 22.000 € par habitant pour l’Etat et de seulement 1.000 € par habitant pour les communes, soit 4,5 % par rapport à l’Etat.

 

Toutefois, les communes se doivent de rester vigilantes pour éviter d’être en incapacité d’investir ou pire en incapacité de rembourser les annuités de leurs emprunts.

 

Une commune se doit de dégager, dans le cadre de son budget fonctionnement, un excédent financier, appelé « capacité d’autofinancement » (ou CAF) qui résulte de l’excédent des recettes réelles nettes sur les dépenses réelles nettes (c’est l’épargne annuelle dégagée sur le fonctionnement).

 

Cette CAF doit au moins couvrir le capital à rembourser annuellement.

 

Lorsque ce dernier lui est déduit, on parle de « capacité d’autofinancement nette du remboursement en capital des emprunts ».

 

Cette somme peut abonder le budget d’investissement.

 

Elle peut être majorée de subventions, notamment du Département et de la Région, de nouveaux emprunts, de ventes de biens immobiliers et de recettes issues de l’urbanisation (taxe locale d’équipement notamment).

 

Les sommes globalement disponibles au budget d’investissement permettent d’équiper la commune (écoles, bâtiments publics, voirie, forêt communale, matériels nécessaires aux services municipaux, etc.).

 

Compte tenu de leur histoire, des besoins de leurs habitants, de la gestion des équipes municipales successives, toutes les communes n’atteignent pas en 2008 le même niveau d’endettement.

 

Ce dernier est jugé une fois ramené à l’habitant, sachant toutefois qu’il est normal que les grandes communes soient plus endettées que les petites car la ville offre plus de services publics.

 

Pour corriger cette distorsion, le Ministère des Finances fournit des moyennes nationales d’endettement des communes en fonction de strates d’habitants.

 

En outre, il est aussi fondamental de s’intéresser à la capacité de désendettement d’une commune : c'est-à-dire le nombre d’années qu’il lui faudrait pour rembourser sa dette si elle lui affectait la totalité de sa capacité d’autofinancement (ce qui lui interdirait d’ailleurs tout investissement durant cette durée).

 

Cette capacité de désendettement mesure le degré de solvabilité d’une commune.

 

Il faut savoir que certaines communes ne dégagent certaines années aucune épargne et donc sont dans l’incapacité, tant que cette situation dure, de rembourser leur dette !

 

Le tableau ci-dessous permet de juger du niveau d’endettement de 69 communes autour de Montpellier en ce qui concerne l’année 2008.

 

Tableau de classement des 69 communes autour de Montpellier en ce qui concerne leur niveau d'endettement pour l'année 2008

 

 

Communes Population (doubles comptes) Endettement en 2008      (en k€) Endettement 2008 par habitant en € Moyenne endettement par habitant de la strate Capacité d'autofinancement en k€ Capacité de désendettement en années
Assas 1523 93 61 597 242 0,4
Baillargues 5910 9157 1549 892 628 14,6
Beaulieu 1415 1161 820 597 111 10,5
Boisseron 1523 1332 875 597 96 13,9
Buzignargues 200 318 1590 493 30 10,6
Campagne 235 42 179 493 55 0,8
Castelnau le Lez 15594 28290 1814 951 1675 16,9
Castries 5676 9806 1728 892 657 14,9
Cazevielle 120 197 1642 493 -21 > 100
Clapiers 5364 4227 788 892 886 4,8
Combaillaux 1301 353 271 597 -62 > 100
Cournonsec 1983 4593 2316 597 -38 > 100
Cournonterral 5111 5756 1126 892 189 30,5
Le Crès 6855 5217 761 892 1318 4,0
Fabrègues 5943 9127 1536 892 517 17,7
Fontanès 208 66 317 493 5 13,2
Galargues 523 272 520 597 91 3,0
Garrigues 128 57 445 493 63 0,9
Grabels 5493 6279 1143 892 764 8,2
Guzargues 351 67 191 475 60 1,1
Jacou 4791 2640 551 788 421 6,3
Juvignac 6841 14951 2185 892 -133 > 100
Lattes 15592 16561 1062 951 4055 4,1
Lavérune 2619 2508 958 702 576 4,4
Lunel 22582 21218 940 1072 4371 4,9
Lunel-Viel 3218 1414 439 702 195 7,3
Les Matelles 1448 429 296 597 134 3,2
Mauguio 14974 16457 1099 951 4684 3,5
Montaud 871 282 324 597 87 3,2
Montferrier sur Lez 3556 495 139 702 379 1,3
Montpellier 229055 112308 490 1091 40890 2,7
Murles 295 100 339 475 48 2,1
Murviel-lès-Montpellier 1636 1237 756 597 90 13,7
Palavas 5446 12050 2213 892 1583 7,6
Pérols 7794 5692 730 892 1562 3,6
Pignan 5710 4010 702 892 884 4,5
Prades le Lez 4900 5197 1061 788 639 8,1
Restinclières 1468 825 562 597 27 30,6
Saint-Aunès 2847 2362 830 702 481 4,9
Saint-Bauzille de Montmel 932 142 152 597 113 1,3
Saint-Brès 2528 637 252 702 48 13,3
Saint-Christol 1230 464 377 597 81 5,7
Saint-Clément de Rivière 5581 24916 4464 892 1106 22,5
Sainte-Croix de Quintillargues 518 513 990 597 26 19,7
Saint-Drézéry 2180 1477 678 702 294 5,0
Saint-Gély du Fesc 7740 1018 132 892 1701 0,6
Saint-Geniès des Mourgues 1528 1433 938 597 140 10,2
Saint-Georges d'Orques 5182 9135 1763 892 736 12,4
Saint-Hilaire de Beauvoir 279 1045 3746 475 27 38,7
Saint-Jean de Cornies 697 424 608 591 31 13,7
Saint-Jean de Cuculles 357 67 188 475 89 0,8
Saint-Jean de Védas 8216 12444 1515 892 607 20,5
Saint-Just 2522 1776 704 702 1186 1,5
Saint-Mathieu de Tréviers 4566 5498 1204 788 570 9,6
Saint-Sériès 745 840 1128 597 80 10,5
Saint-Vincent de Barbeyrargues 574 807 1406 597 70 11,5
Saturargues 733 313 427 597 149 2,1
Saussan 1459 929 637 597 210 4,4
Saussines 785 355 452 597 79 4,5
Sète 40220 73330 1823 1072 5954 12,3
Sussargues 2150 2082 968 702 176 11,8
Teyran 4293 2185 509 788 636 3,4
Le Triadou 335 757 2260 475 53 14,3
Vailhauquès 2201 624 284 702 260 2,4
Valergues 2054 816 397 702 351 2,3
Vendargues 5259 7617 1448 892 1020 7,5
Vérargues 571 86 151 597 27 3,2
Villeneuve les Maguelone 7400 17948 2425 892 1645 10,9
Villetelle 1260 1680 1333 597 -7 > 100
  515194 478504 929 978 85697 5,58

 

Sources : Ministère de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi / Ministère du Budget, des Comptes publics, de la Fonction publique et de la réforme de l’Etat

 

Un tableau détaillé est disponible en fichier joint.

 

L’analyse de ces données réserve quelques surprises.

 

Tout d’abord, la commune de Montpellier a un endettement par habitant très réduit (490 €/hb à comparer aux 1.091 €/hb de sa strate démographique).

 

La moyenne sur les 69 communes autour de Montpellier étant de 929 €/hb, la Ville de Montpellier n’est qu’à 52,8 % de cette moyenne.

 

47 communes sur 69 ont même un endettement par habitant supérieur !

 

C’est la commune de Saint-Clément de Rivière (plus de 5.000 habitants) qui bat le record local avec 4.464 €/hb, suivie de près par la petite commune de Saint-Hilaire de Beauvoir avec 3.746 €/hb.

 

Un deuxième groupe de communes s’avère très endetté, au regard de la moyenne pondérée sur la zone (rappel : 929 €/hb) : Villeneuve les Maguelone (2.425 €/hb), Cournonsec (2.316 €/hb), Le Triadou (2.260 €/hb), Palavas (2.213 €/hb) et Juvignac (2.185 €/hb), toutes au dessus d’un seuil de 2.000 €/hb.

 

Au dessus d’un seuil de 1.500 €/hb, on trouve dans l’ordre : Sète (1.823 €/hb), Castelnau le Lez (1.814 €/hb), Saint-Georges d’Orques (1.763 €/hb), Castries (1.728 €/hb), Cazevieille (1.642 €/hb), Buzignargues (1.590 €/hb), Baillargues (1.549 €/hb), Fabrègues (1.536 €/hb) et Saint-Jean de Védas (1.515 €/hb).

 

Toutes ces communes ne sont pas forcément en difficulté financière, cette dernière étant jugée sur la capacité de désendettement calculée en années (en moyenne de 5,6 ans sur les 69 communes étudiées).

 

Toutefois, les communes de Juvignac et de Cournonsec, les plus fragiles financièrement, sont dans l’obligation urgente d’améliorer leur capacité d’autofinancement.

 

Dans une moindre mesure, les communes de Saint-Jean de Védas, Cazevielle, Saint-Hilaire de Beauvoir, Saint Clément de Rivière et Saint-Jean de Védas vont-elles aussi devoir tailler dans leurs dépenses ou alors trouver de nouvelles recettes (impôts locaux notamment).

 

Il est difficile d’échapper longtemps à l’orthodoxie financière, surtout quand on cumule un fort endettement et une faible capacité à couvrir les annuités des emprunts.

Commentaires

votre analyse contribue comme vous le dite à une juste connaissance des impératifs de gestion locale et fournit clairement les éléments pour fonder une juste appréciation des résultats. A Gallargues (Gard) notre journal communal et la mairie diffusent aussi des comparatifs régionaux - merci de m'envoyer votre tableau de "classement" des 69 communes si vous le pouvez par mai ou une photocopie en mairie de Gallargues à mon intention. En retour je peux si ça vous intéresse vous envoyer nos études comparatives des paramètres de gestion entre Nimes et Montpellier.

Écrit par : René POURREAU | 21/02/2010

Bonjour,

Pourquoi la commune de LE BOSC ne figure pas dans ce listing des communes!

Merci de bien vouloir m'éclairer

Cordialement

Écrit par : billai | 02/12/2010

Les commentaires sont fermés.