Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/04/2011

Pourquoi les abeilles disparaissent ?

Au travers d’une conférence donnée à Baillargues récemment, Vincent Tardieu, ancien journaliste de Libération et du Monde, nous exposait l’ensemble de ses recherches sur un phénomène étrange : la disparition des abeilles.

Après 18 mois de recherches en France et aux Etats Unis, il a exposé une première explication sur ce phénomène.

Les abeilles et autres insectes se nourrissent de plantes mellifères dont l’existence diminue.

De plus, les insectes sont directement touchés par l’utilisation abusive de certains pesticides qui altèrent leurs capacités d’orientation et de communication.

Une abeille peut parcourir environ 6 kilomètres pour trouver sa nourriture et elle signale l’emplacement en effectuant une chorégraphie spécifique.

Or, des études ont montré que les abeilles ayant ingéré certains pesticides, perdent leurs capacités à communiquer ou à s’orienter, ce qui dans un environnement naturel peut engendrer des complications dans le fonctionnement de la ruche.

C’est-à-dire que potentiellement, si une abeille change de comportement, par mimétisme, les autres aussi.

De la sorte, si une s’en va, les autres ne vont-elles pas la suivre?

Les dérèglements climatiques sont aussi à prendre en compte car ce sont des insectes sensibles aux variations de température.

Cependant, certaines causes restent naturelles comme par exemple le varroa, petit acarien qui se nourrit du sang des larves et empêche leur bon développement.

Aussi certains microchampignons peuvent provoquer la mort d’une ruche  

Un autre questionnement vient alors concernant l’utilité des abeilles.

L’homme utilise les abeilles pour produire du miel.

Cet univers fragile demande une attention de tous les instants et des conditions particulières, car normalement les abeilles « de production » doivent pouvoir butiner dans des espaces non soumis aux produits phyto-pharmaceutiques.

Or, est-ce vraiment toujours le cas ?

De toutes ces raisons connues, il en résulte, qu’en France, depuis quelques années, beaucoup d’apiculteurs amateurs ou professionnels subissent de grosses pertes (décès en masse et disparitions) sans réelles explications et arrêtent leurs productions.

Aux Etats-Unis, l’apiculture prend une autre forme, très américaine.

Dans ce cas, la problématique serait la production de masse.

Aux Etats-Unis, une ruche produit toute l’année.

Il y aurait une tradition de transhumance des ruches de l’Est à l’Ouest.

Transportées par camion, les ruches traversent le pays pour polliniser les amandiers de l’Ouest pendant qu’il fait froid à l’Est.

En conséquence, celles-ci ne se reposent jamais, comme cela devrait être le cas.

Alors on se demande, est-ce que cela ne les épuise pas puisque dans certains cas les ruches sont retrouvées vide sans présence de leurs cadavres aux alentours.

Ce qui est à déplorer c’est que ces énormes entreprises, pour combler le manque, importent des abeilles de l’étranger sans résoudre le problème.

Sans abeilles, pas de fruits, pas de légumes, pas de lait.

L’incompréhension de ces soudaines attitudes s’explique malheureusement parce que l’on manque cruellement d’études sur l’ensemble des insectes pollinisateurs.

En effet, il n’y a pas que les abeilles.

L’existence des autres insectes est connue mais quel est leur rôle précis dans le grand cycle de la vie?

Pourraient-ils remplacer les abeilles?

Comment obtiendrait-on alors le miel ?

Le mystère de la disparition des abeilles, malgré les éclaircissements apportés par Vincent Tardieu, est loin d’être élucidé.

 

Pour en savoir plus : http://lesilencedesabeilles.over-blog.com/

 



Commentaires

BLOG(fermaton.over-blog.com)
No-2, THÉORÈME APIS. MORTALITÉ des ABEILLES.

Écrit par : clovis simard | 10/10/2011

Les commentaires sont fermés.