Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/04/2011

Le paysage au sommet

Samedi 2 avril 2011, un spectacle complet a permis la présentation du livre de Luigi di Zarlo : « Le grand chemin des crêtes de l’Hérault », à Montferrier, dans le cadre de la magnifique de la salle du Dévézou.

C’est l’Association Marco Polo qui a accepté d’éditer ce livre de 240 pages et de 1.000 photos, illustrant un circuit de 450 km fait de chemins aériens et de falaises calcaires.

Des chemins balisés bien sûr mais aussi bien d’autres où Luigi di Zarlo a eu l’impression que personne n’était passé avant lui.

Contrairement à d’autres éditeurs, elle a accepté la parution de photos atypiques, dites « photos d’appoint », notamment prises des jours privés de soleil.

Luigi di Zarlo, qui est en réalité appelé Gino, est randonneur.

Il aime escalader et saisir des vues imprenables.

Originaire de Calabre, il retrouve dans notre région des paysages méditerranéens très voisins.

Son livre de photographe illustre la beauté de nos montagnes héraultaises vue sous des angles souvent inédits.

La soirée a consisté en fait en un spectacle complet alliant un diaporama dynamique de quelques clichés du livre, un accompagnement à la guitare par Gino di Zarlo lui-même, guitariste à ses heures, et l’intervention de Jacques Palliès, au travers de lectures, d’improvisations, de chants et de récits.

Ce dernier, bien connu à Montpellier et à Montferrier, est un fervent défenseur de la chanson d’auteur.

Il a accompagné le diaporama de textes anciens mais aussi de créations poétiques de sa part.

Gino di Zarlo et Jacques Palliès, à l’image de Frédécic Bazille qui a inventé la peinture de paysage, ont suscité, pour un soir à Montferrier, la musique et la poésie de paysage, pour le plus grand bonheur d’une assistance attentive et captivée.

L’Association montferriéraine « Association Culture et Loisirs », regroupant 750 adhérents, pouvait être fière de cette animation ainsi que du concert caritatif organisé le lendemain, toujours dans la salle du Dévézou.

Si Jacques Paillès est poète, auteur-compositeur, interprète, il est aussi la cheville ouvrière d’une association très importante pour la chanson française : l’Acte Chanson.

« Nous sommes des militants de la chanson d’auteur, celle que vous ne connaissez pas. Les choses pour exister ont besoin d’être vues pour exister ».

L’Acte Chanson est en fait une compagnie de création existant en Languedoc-Roussillon depuis 15 ans.

Cette association est au service des artistes et de leur professionnalisation.

Acte Chanson milite inlassablement au profit de la chanson de création, pour le spectacle vivant et la culture de proximité : elle s’inscrit donc dans la longue tradition de l’éducation populaire et de l’accès à la culture pour tous.

Pour 2011, L’Acte Chanson a d’ores et déjà programmé les événements suivants :

-         du 12 au 14 mai 2011, « Semaine d’Acte Chanson » au Théâtre Gérard Philippe avec des concerts d’Hervé Tirefort, de Cécile Veyrat et de Fabrice Lançon,

-         les 21 et 22 octobre 2011, Festival « A Brassens », à Saint-Gély du Fesc.

Le concert-conférence, organisé dans le cadre du Festival des voix et des sens de Montpellier fut donc en ce samedi 2 avril 2011, une expérience très riche.

Chacun a pu voir dans les photographies les crêtes de son enfance ou de ses ballades.

Luigi di Zarlo a été ému en rencontrant les mouflons ou encore ces stèles de maquisards assassinés par l’Occupant et ses Collaborateurs français.

Le chemin des crêtes ce n’est pas qu’une ligne de partage des eaux, c’est aussi le souvenir de la vie de ces paysans et de ces familles qui l’ont parcouru, au cours des siècles.

L’aspect naturaliste est aussi précieux avec par exemple les forêts héraultaises de séquoïas.

Quant au pouvoir évocatoire de la toponymie, il est magique quand les images l’illustre et l’accompagne : forêts des Avants-Monts, Somail, Escandorgue, Somail, Espinouse, Larzac méridional, Aigoual, Pic de Vissou, Caroux, Cardonille, Ortus, Pic Saint-Loup, …

Pour ce dernier, l’inoubliable définition de Gaston Baissettes a été rappelée par Jacques Palliès : « Ni colline, ni montagne, mais résolument un pic. »

Un débat a clos la soirée montferriéraine avec questions-réponses.

« Si au sommet d’une crête, tu n’aperçois pas la vérité, ouvre les yeux et tu la verras. »

 

Coordonnées :

L’Acte Chanson – BP 44136 – 34091 Montpellier cedex 5

Tél 04.67.04.08.61 / Fax 04 67 41 42 84

Mèle : actchanson@free.fr

Site : http://www.actechanson.fr

le grand chemin des crêtes de l’hérault,gino de zarlo,jacques palliès,poésie,illustration musicale,l’acte chanson,festival des voix et des sens de montpellier,salle dévézou,montferrier

le grand chemin des crêtes de l’hérault,gino de zarlo,jacques palliès,poésie,illustration musicale,l’acte chanson,festival des voix et des sens de montpellier,salle dévézou,montferrier

le grand chemin des crêtes de l’hérault,gino de zarlo,jacques palliès,poésie,illustration musicale,l’acte chanson,festival des voix et des sens de montpellier,salle dévézou,montferrier

le grand chemin des crêtes de l’hérault,gino de zarlo,jacques palliès,poésie,illustration musicale,l’acte chanson,festival des voix et des sens de montpellier,salle dévézou,montferrier

le grand chemin des crêtes de l’hérault,gino de zarlo,jacques palliès,poésie,illustration musicale,l’acte chanson,festival des voix et des sens de montpellier,salle dévézou,montferrier

le grand chemin des crêtes de l’hérault,gino de zarlo,jacques palliès,poésie,illustration musicale,l’acte chanson,festival des voix et des sens de montpellier,salle dévézou,montferrier

Les commentaires sont fermés.