Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/06/2011

Primaires citoyennes du Parti Socialiste : mode d’emploi

Le Parti Socialiste innove cette année en organisant des Primaires citoyennes pour désigner, les dimanches 9 et 16 octobre 2011, son candidat à l’élection présidentielle.

Les militants socialistes ont approuvé le choix des Primaires lors de la Convention nationale sur la rénovation du Parti Socialiste le 3 juillet 2010.

Le taux d’approbation a été de 76 %, certains militants socialistes ne souhaitant cependant pas se dessaisir de leur pouvoir de désignation.

Le souvenir de Ségolène Royal, plébiscitée par la population comme par les sympathisants et moins par les militants, était encore en mémoire de certains.

C’étaient précédemment les 130.000 adhérents du Parti Socialiste qui se chargeaient de désigner leur candidat, souvent d’ailleurs le Premier Secrétaire National.

Dans l’Hérault, cela concerne 4.290 militants, soit 3 % du corps électoral alors que la démographie héraultaise ne pèse que 1,5 % sur la France entière !

Par le jeu des absences le jour du scrutin ou de l’abstention (le vote étant au PS personnel et procuration ou vote par correspondance étant proscrits), ce sont à peine 100.000 Français, certes militants, qui décidaient pour les millions d’électeurs de Gauche.

En octobre 2011, les Français devraient être près de 3 millions à venir désigner le candidat du Parti Socialiste qui sera en réalité porteur des espoirs de toute la Gauche.

D’ailleurs, d’autres partis politiques devraient soutenir ce candidat pour la Présidentielle, dès le premier tour.

L’élection présidentielle est l’élection reine : c’est la seule où l’abstention est résiduelle (par exemple en 2007 à Clapiers, même si c’était le record de citoyenneté des communes de plus de 3.500 habitants et donc difficilement généralisable, 96 % des 3.500 électeurs se sont prononcés soit au premier, soit au second tour et 92 % à chacun d’eux).

L’engouement pour les Primaires socialistes est très fort chez le peuple de Gauche.

 

Echaudés par l’exclusion de Lionel Jospin du second tour le 21 avril 2002, les électeurs se partageront à Gauche très majoritairement entre le pôle écologique et le pôle socialiste : c’est l’expression du vote utile.

 

Cette bipolarisation à Gauche sera accompagnée d’une tripolarisation à Droite avec un vote Centre / UMP / Front National.

Cette ventilation du vote à Droite va forcément pénaliser le Chef de l’Etat sortant.

Certains évoquent « l’inconstitutionnalité » d’une telle consultation : comme par hasard, ceux qui la craignent en terme de dynamique socialiste ou de Gauche ou encore en terme d’une désignation différente de celle qui serait issue d’un vote interne au Parti Socialiste.

C’est oublier un peu vite que la liberté, notamment celle d’expression, valeur fondamentale mise en exergue par notre Révolution de 1789, prime.

En outre, la Constitution ne peut être opposée qu’aux lois, décrets et circulaires votés ou édictés respectivement par le législatif et l’exécutif de notre République.

Seule la récente directive du Ministère de l’Intérieur, cadrant l’aide que peuvent apporter les communes, est peut-être attaquable sur ce point, ce qui n’a comme par hasard pas été le cas à ce jour.

La liberté de s’associer, notamment en partis politiques, existe et la puissance publique ne peut s’opposer qu’à ce qui est illégal ou troublerait l’ordre public.

 

Ce n’est manifestement pas le cas puisque aucun texte ne s’y oppose d’une part et que, d’autre part, ces Primaires soulèvent la sympathie et l’enthousiasme des Français.

 

Quelles seront les modalités pratiques de ces Primaires socialistes ?


Le scrutin de ces Primaires doit être empreint d’un grand respect de la démocratie : il doit être exemplaire et transparent.

De ce fait, ce sont les listes électorales officielles locales qui serviront de socle électoral.

Les règles présidant à un scrutin républicain classique seront de mises : bulletins en nombre suffisant, enveloppes, isoloirs, production de sa carte d’électeur et d’une pièce d’identité, urne en plexiglas à double serrure, présence d’assesseurs de sensibilités variées à Gauche et de délégués des candidats, dépouillement public, publication des résultats et consolidation au niveau départemental (une Commission départementale de recensement des votes existe) puis national (transmission des résultats de chaque bureau de vote par SMS sécurisé ou Audiotel).

Une charte sera affichée à l’entrée du bureau de vote et l’émargement vaudra acceptation.

Qui pourra voter ?

Non seulement tous les citoyens inscrits sur la ou les listes électorales des bureaux de vote républicains concernés mais aussi tous les mineurs qui auront 18 ans avant l’élection présidentielle de 2012 et les mineurs de plus de 16 ans au jour du scrutin des Primaires appartenant au Mouvement des Jeunes Socialistes.

Attention pour ces jeunes citoyens : afin de les intégrer dans les litses électorales - qui seront ensuite intangibles - il est nécessaire de s'incrire sur le site lesprimairescitoyennes.fr avant le 13 juillet 2011.

D'autre part, le vote par procuration ne sera pas autorisé.

Où pourra t’on voter ?

Le principe est de créer un maillage territorial de proximité sans qu’il y ait autant de bureaux de vote que pour les scrutins républicains (plus de 50.000 !).

L’idée est d’avoir un bureau de vote pour 2.000 électeurs de Gauche et au moins un bureau de vote par canton, en milieu rural.

 

Ségolène Royal a obtenu en 2007 environ 9,5 millions de suffrages au premier tour et presque 17 millions au second.

 

Dans l’Hérault, il est prévu environ 200 bureaux de vote (à comparer au nombre de 343 communes).

 

Le scrutin sera organisé sous l’autorité du Secrétaire de la Section du Parti socialiste local, personnalité légitime et ancrée localement.

 

Une anomalie dans un bureau de vote entacherait l’ensemble du scrutin national, d’où la grande vigilance des élus du Parti à veiller à un parfait déroulement du scrutin.

 

Ces Primaires citoyennes sont ouvertes à tous les citoyens adhérents aux valeurs de Gauche.

 

Afin de l’attester, chaque participant au scrutin signera un engagement écrit à les soutenir.

 

En outre, une participation symbolique minimale de 1 € sera demandée afin de couvrir les frais d’organisation des deux scrutins.

 

A n’en pas douter, les sections du Parti Socialiste se feront un point d’honneur de favoriser une ambiance festive avec un accueil de qualité et une mise à disposition de boissons comme de documentation militante.

 

Quels seront les candidats ?

 

Les candidatures aux Primaires citoyennes doivent être déposées avant le 13 juillet 2011.

 

François Hollande, Ségolène Royal, Manuel Valls, Arnaud Montebourg, candidats déclarés et Martine Aubry vraisemblablement, s’affronteront lors du premier tour.

 

Et après les Primaires citoyennes ?

 

Il est clair que sitôt les Primaires closes, la campagne électorale pour la Présidentielle sera lancée à Gauche.

 

La candidature du candidat investi aux Primaires, fort de sa large légitimité, sera portée par un large rassemblement  populaire.

 

Jamais un candidat socialiste n’aura bénéficié d’un tel élan démocratique et militant.

 

Pour que les Primaires soient réussies, il faudra cependant que certaines conditions soient réunies :

-         une campagne de chaque candidat respectueuse des autres candidats en lice,

-         une campagne qui éclaire suffisamment les électeurs potentiels des choix de société proposés, sur la façon de gouverner envisagée, sur la capacité à gouverner du candidat,

-         une campagne qui ne dévoile pas un programme présidentiel ce qui rendrait creuse la vraie campagne pour la Présidentielle,

-         bannir des alliances contre nature entre les deux tours,

-         un déroulement parfait du scrutin, en terme d’organisation,

-         des scores pas trop rapprochés au second tour pour écarter tout doute, éviter toute contestation et asseoir la légitimité du lauréat.

 

Plus généralement, quelles vont être les conséquences de cette innovation sur la vie politique française ?

 

Si le mouvement populaire qui se dessine se confirme, il est clair que les chances de la Gauche de gagner l’Elysée s’en trouveront décuplées.

 

Evidemment, les Législatives seront alors, compte tenu du scrutin majoritaire, une victoire pour la Gauche, avec l’effet d’entraînement qu’on connaît maintenant bien.

 

En outre, la reconduction du système dans 5 ans, alors ancré dans les mentalités des Français et intégré dans les stratégies des partis et hommes politiques conduira à une bipolarisation plus forte du paysage politique français et de l’élection présidentielle.

 

En effet, les Primaires désigneront LE candidat de la Gauche face au candidat de la Droite républicaine.

 

Seul un candidat du Front national pourrait incarner une troisième voie, quoique inéluctablement sans issue au second tour, à supposer toutefois que ce parti arrive à se démarquer suffisamment de la Droite républicaine dans les années à venir.

 

Il faudra donc veiller à instituer une dose de proportionnelle aux élections législatives afin de permettre une légitime représentation de toutes les sensibilités politiques.

Finalement, les Primaires citoyennes sont certes un laboratoire d’une démocratie élargie mais aussi une piste de refondation de la Gauche, avec un rapprochement progressif de certains de ses composantes.

primaires,présidentielle,parti socialiste,hérault,fédération,sections,vote démocratique

primaires,présidentielle,parti socialiste,hérault,fédération,sections,vote démocratique

primaires,présidentielle,parti socialiste,hérault,fédération,sections,vote démocratique

primaires,présidentielle,parti socialiste,hérault,fédération,sections,vote démocratique

primaires,présidentielle,parti socialiste,hérault,fédération,sections,vote démocratique

Commentaires

un euro de participation ! quelle honte !

Écrit par : pierrot le zygo | 16/06/2011

Vous avez écrit :
"François Hollande, Ségolène Royal, Manuel Valls, candidats déclarés et Martine Aubry vraisemblablement, s’affronteront lors du premier tour."
N'auriez vous pas oublié Arnaud Montebourg ?

Écrit par : Visiteur | 21/06/2011

on s'en cague, tout le monde sait que ça va se passer entre hollande et aubry

Écrit par : pierrot le zygo | 22/06/2011

Effectivement, il faut rajouter Arnaud Montebourg dans la liste des candidats aux Primaires citoyennes.

Écrit par : Michel Chastaing | 22/06/2011

Michel, je ne me sens pas concerné, en tant qu'écologiste, même "subsidiairement de gauche" par ces primaires auxquelles pourtant Pierre Maurel m'a suggéré de participer.
Non pas parce que le résultat m'en indiffère , j'ai mes préférences!
Mais parce que chaque famille de l'ensemble actuel allié pour faire échec à Sarko (hors extrème-droite évidemment) a droit à choisir son propre candidat et n'a pas à se soumettre à la volonté hégémonique du PS pour faire choisir entre .. candidats PS!. Je ne classe pas les écologistes DANS la gauche (car leur fondement politique se situe sur un autre axe que celui droite-gauche , la politique ne se résume pas en une seule dimension!)
Choississez donc etre PS et sympathisants PS votre candidat(e), du moment que DSK (qui m'aurait posé problème) est hors course, si celui(celle)-ci est au second tour , il (elle) aura ma voix alors.
Mais n'inclue pas dans le "peuple de Gauche" comme tu le fais STP tous les écologistes (de quel droit?) : comme beaucoup d'écologistes, je ne vois en la gauche largement pronucléaire et productiviste qu'un allié dans la situation actuelle, tout pouvant changer à ce sujet dans l'avenir.
J'ai donc voté pour les primaires écologistes, et bien que le PS semble renouveler à cette occasion l'opération de participation bradée à 1€ ( cela me semble aussi comme pierrot une honte), je ne vois pas pourquoi je participerais à vos primaires: réglez donc votre problème en famille, sans moi! Sans parler de "primaires "citoyennes", il s'agit de primaires du PS élargies aux sympathisants PS, point barre!

Écrit par : Ypaccou | 23/06/2011

Mais où dois-je voter.
L'information à ce sujet est absconne . A revoir

Écrit par : Masson | 15/09/2011

Le lieu de vote pour les Primaires citoyennes est maintenant public et accessible à l'adresse : http://bureauxdevote.lesprimairescitoyennes.fr/
Dans le cadre du Blog Montpellier Villages paraîtra en début de semaine prochaine une carte de l'Hérault qui explicitera un peu mieux la géographie de ce vote : 109 communes concernées dans l'Hérault.
Les modalités du scrutin seront aussi mieux explicitées.
La proximité a été jouée au maximum pour favoriser la meilleure expression possible du peuple de Gauche.

Écrit par : Michel Chastaing | 17/09/2011

au premier tour beaucoup se sont abstenu car ils ne connaissaient pas leur bureaau de vote.
pouvez-vous les afficher sur vatre site

Écrit par : gagne | 12/10/2011

Effectivement, beaucoup de nos concitoyens n'ont pas réussi à trouver leur bureau de vote, surtout en ville. Plutôt que de proposer une "liste privée", le mieux est d'aiguiller la recherche d'un bureau de vote sur le site suivant : http://bureauxdevote.lesprimairescitoyennes.fr/
En effet, des bureaux de vote ont été créé ou modifié au dernier moment.
La liste nationale est normalement mise à jour en temps réel : elle fait foi.

Écrit par : Michel Chastaing | 12/10/2011

Les commentaires sont fermés.