Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/08/2011

Fête votive à Saint-Drézéry

Les fêtes votives battent leur plein dans l’Hérault tout l’été.

Celle de Saint-Drézéry s’est déroulée du 11 au 15 août 2011, grâce à l'action conjuguée des Services municipaux et du Comité des Fêtes, fort de nombreux bénévoles.

Ce village avait été douloureusement meurtri en 2010, avec le décès de Jean Rey-Robert, Conseiller municipal, lors du traditionnel encierro (retour des taureaux aux chars) du 15 août

Percuté par un taureau alors qu’il venait de donner le départ, projeté en arrière sur une bordure de trottoir, cet homme dévoué à la vie de sa commune est mort sur le coup.

Ce drame humain illustre la dangerosité intrinsèque à ce genre de manifestation et la légitimité des mesures de sécurité prises par les municipalités.

Au-delà du retentissement des bombes de début et de fin de manifestation taurine, de la généralisation des barrières beaucairoises qui empêchent les animaux de s’échapper, de l’interdiction d’aveugler taureaux et chevaux avec quelque « draperie » que ce soit, une annonce préalable sur les risques encourus a été faite à Saint-Drézéry, tout le long du parcours, en plusieurs langues.

Pour revenir à l’édition 2011 de la fête votive, elle a rassemblé, comme la tradition le veut : concours de boules, abrivados, encierros, bandidos, fête foraine et animations musico-dansantes.

Le défilé des bandes de jeunes (et de moins jeunes quelquefois) est un point fort du premier jour.

L’occasion d’affirmer au micro, devant les habitants du village et les autres festejaïres, l’état d’esprit devant  régir les festivités : bonne humeur, respect d’autrui, amusement maîtrisé, communion entre générations, maîtrise de la consommation d’alcool et non violence.

Pour beaucoup de jeunes, le groupe est l’occasion de s’affirmer collectivement, d’avoir des expériences communes, de partager les plaisirs de la fête.

Le nom, le thème de l’habillement choisi, la façon d’être et de paraître sont issus d’une négociation plus ou moins explicite au sein de la bande : c’est l’apprentissage du bien grandir, du vivre ensemble, de la tolérance vis-à-vis des autres groupes constitués, de la vie en collectivité.

Compte tenu d’une plus facile et plus profonde proximité, c’est dans les petits villages que règne ainsi la meilleure ambiance de fête : apaisée, calme, détendue, pacifiste.

fête votive,fête,fête sans armes,encierro,abrivado,concours pétanque,forains,saint-drézéry

La foule attend le lâcher de taureaux dans les rues de Saint-Drézéry 

fête votive,fête,fête sans armes,encierro,abrivado,concours pétanque,forains,saint-drézéry

 Le concours de manades bat son plein

fête votive,fête,fête sans armes,encierro,abrivado,concours pétanque,forains,saint-drézéry

Les jeunes attrapaïres ont arrêté le taureau

 fête votive,fête,fête sans armes,encierro,abrivado,concours pétanque,forains,saint-drézéry

 Le défilé des bandes avec la banderole de la tradition en tête

 fête votive,fête,fête sans armes,encierro,abrivado,concours pétanque,forains,saint-drézéry

Le paraître unifie le groupe intergénérationnel !

fête votive,fête,fête sans armes,encierro,abrivado,concours pétanque,forains,saint-drézéry

 Une bande arrivée sur l'estrade en marge du Parc municipal

fête votive,fête,fête sans armes,encierro,abrivado,concours pétanque,forains,saint-drézéry

Une partie des bandes réunies sur les escaliers

du Château de Saint-Drézéry 

Crédit photographique : Michel Chastaing

Commentaires

Je trouve l'évocation du drame de 2010 tout à fait conforme à l'hommage dû à Jean Rey-Robert. Mais la forme mérite un commentaire : "avec le décès d’un conseiller municipal"... De grâce, par respect pour sa mémoire, mettez un nom sur "un conseiller municipal". Je vous aide : "Ce village avait été douloureusement meurtri en 2010, avec le décès de Jean Rey-Robert, conseiller municipal, lors du traditionnel encierro (retour des taureaux aux chars) du 15 août."

C'est aussi simple que ça...

Cordialement.

Écrit par : Stephane Evrard | 25/10/2011

Les commentaires sont fermés.