Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/12/2013

La création d’entreprise à l’honneur en région

L’Association interdépartementale et régionale d’insertion par l’économique (AIRDIE) vient d’organiser une semaine de promotion de l’économie sociale et solidaire (ESS), du 4 au 8 novembre 2013.

Cette sensibilisation du public à la problématique de la création d’entreprise par des personnes non financées par le système bancaire a pris une forme originale : des petits déjeuners conviviaux et informatifs.

Ils ont été l’occasion de présenter notamment l’Association pour le droit à l’initiative l’économique (ADIE), créée par Maria Nowak en 1989 ou encore l’association Terre de Liens Languedoc-Roussillon, fondée par les associations Terres Vivantes et l’Association pour le développement de l’emploi agricole et rural du Languedoc-Roussillon (ADEAR-LR).

Le lieu choisi est emblématique de ces entreprises qui ont pu se créer, en milieu urbain comme en milieu rural, grâce à l’accompagnement de l’AIRDIE : la boulangerie « Drôle de pain ».

Présentation de cette entreprise d’insertion à voir sur le Site Internet du Secours Catholique (Caritas France).

Cette structure fait partie du champ de l'économie sociale et solidaire (ESS).

Elle place l'homme au cœur de son action.

Ses objectifs sont :

- la formation des personnes éloignées de l'emploi,

- la fabrication de produits de qualité,

- le respect de l'environnement (ustensiles recyclables, partenariat avec Emmaüs pour les invendus, objets de deuxième vie, ...).

Ses produits sont donc fabriqués de manière artisanale, dans le respect des méthodes traditionnelles, avec des ingrédients de saison mais aussi de proximité, des farines de tradition ou biologiques, des beurres d’appellation d’origine protégée (AOP).

C’est aussi une entreprise d’insertion puisque les salariés sont embauchés pour une durée de 4 mois à 2 ans, afin d’acquérir savoir-faire et savoir-être.

Les dirigeants de « Drôle de pain » veillent à la bonne cohésion de l'équipe en misant sur un management participatif.

Globalement, l’AIRDIE, fondée en 1996, accompagne environ 500 porteurs de projet par an en Languedoc-Roussillon.

Cette association mobilise environ 25 salariés, essentiellement dans les métiers de l’expertise de la création, voire du développement, d’entreprise.

1.000 emplois sont concernés tous les ans en Languedoc-Roussillon, dont 80 % relèvent de la création.

Il s’agit de porteurs de projet individuels et d’entreprises de l’économie sociale et solidaire (entreprises d’insertion, coopérative, associations, etc.).

L’AIRDIE est le représentant régional de France Active.

L’Association, subventionnée notamment par le Conseil Général de l’Hérault et le Conseil Régional Languedoc-Roussillon, apporte des solutions de financement (9 millions d’€ en 2012, y compris les fonds mobilisés par la Caisse d’Epargne et la Banque Populaire, banques partenaires) aux porteurs de projet ne pouvant pas accéder au financement bancaire, faute de garantie notamment.

Elle propose des prêts solidaires, des garanties du type caution et facilite l’accès aux fondations.

D’ailleurs, en 2014, un effort particulier va être lancé pour mobiliser le mécénat d’entreprises en vue de contribuer aux fonds propres de ces – en général petites – nouvelles entreprises.

L'AIRDIE soutient notamment des porteurs de projets dans le domaine agricole, ce qui est d’une importance primordiale pour les petites communes rurales.

Sur la région, une centaine de projets agricoles ont été aidés tous les ans (surtout dans l'Hérault).

Les activités concernées sont majoritairement du petit maraîchage, de l’élevage de poules pondeuses, de poulets de chair, de la culture de plantes aromatiques et médicinales (PAM).

De plus en plus de projets atypiques, innovants, émergent : production de spiruline, élevage d'escargots pour la bave (base de certains produits cosmétiques), etc.

L'AIRDIE intervient là où les banques ne veulent pas aller: en finançant par exemple du petit matériel agricole d'occasion, en soutenant des projets de lieux de transformation collectifs pour pallier au problème de l’insuffisance de la demande locale en produits frais en juillet et en août notamment.

En revanche, l’AIRDIE n'intervient pas du tout sur le foncier.

C’est au contraire le domaine de prédilection de l’association Terre de Liens.

Lancé au niveau national, ce mouvement s’est concrétisé dans notre région par la création de l’association Terre de Liens Languedoc-Roussillon (TDL LR) qui emploie à ce jour 3 salariés.

Son conseil d’administration est composé de militants, acteurs du développement local, et de professionnels progressistes de l’agriculture.

Un groupe local de bénévoles Hérault a été récemment constitué.

10 fermes ont déjà été acquises par TDL LR, pour un investissement de près de 3 millions d'€.

Ces achats de foncier ont permis l’installation d’environ 30 agriculteurs.

Ces derniers bénéficient de baux dits environnementaux, c’est-à-dire de longue durée et obligeant à une culture en Bio.

Une particularité est que plusieurs de ces fermes sont exploitées par des collectifs.

Une collecte de fonds, à laquelle s’est associé le mouvement BioCoop, est assurée régulièrement par la Foncière Terre de Liens, autorisée au niveau national à collecter l’épargne publique qui bénéficie dans ce cadre de mesures de défiscalisation.

L’intervention de TDL LR facilite donc l’accès au foncier de nouveaux agriculteurs, dans un contexte local où  toujours 70 % des installés ne bénéficient pas des aides franco-européennes, dites à l’installation mais bénéficiant en réalité, à 85 %, à des transmissions d’exploitation.

Plus globalement, le droit à l’initiative économique ne fait pas encore partie des droits reconnus par la Constitution française : de nombreux porteurs de projet restent donc sur le bord de la route faute de capitaux ou de garanties devant les prêteurs, incapables d’acquérir les moyens de production (terres, locaux, mécanisation, outils de transformation ou de commercialisation, cheptel, intrants, etc.).

Heureusement donc que de nombreuses associations s’intéressent au sujet et accompagnent, avec l’appui des collectivités territoriales, cette création de petites entreprises si nécessaire au développement de l’emploi local.

droit à l’initiative économique,rencontres,économie sociale et solidaire,airdie,adie,terre de liens,emmaüs,drôle de pain,développement local,création d’emplois,installation en agriculture

droit à l’initiative économique,rencontres,économie sociale et solidaire,airdie,adie,terre de liens,emmaüs,drôle de pain,développement local,création d’emplois,installation en agriculture

droit à l’initiative économique,rencontres,économie sociale et solidaire,airdie,adie,terre de liens,emmaüs,drôle de pain,développement local,création d’emplois,installation en agriculture

Crédit photographique : Agathe Catoire

Commentaires

Bravo a l'ARDIE, c'est un beau succès !

Écrit par : création société espagne | 04/02/2014

Les commentaires sont fermés.