Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/04/2014

Les bénévoles de la prévention des feux de forêts

L’Assemblée Générale annuelle de l’ Association Départementale des Comités Communaux Feux de Forêts de l’Hérault s’est tenue à Clapiers ce samedi 12 avril. 

Moins de présents que d’habitude - tout de même 250 environ ! - mais toujours le même engagement des bénévoles au service de la collectivité.

 

Les membres des comités communaux feux de forêts patrouilleront à nouveau cet été, dans leur uniforme orange, pour être plus facilement identifiables par les promeneurs, mais aussi, en cas de sinistre, par les Pompiers.

 

D’ici la saison chaude, des formations sont prévues : utilisation de la radio, lecture de cartes, etc.

 

Les CCFF se sont créés suite à l’émotion causée par les grands incendies à répétition dans le Midi.

 

L’Association départementales les a fédérés en 1985.

 

Elle a son siège à Prades le Lez.

 

Elle est actuellement présidée par Chantal Chapuis depuis l’année 2009.

 

Les équipes de bénévoles interviennent sous l’autorité du maire, la Commune finançant les équipements : en général mise à disposition d’un véhicule tout terrain, équipé ou non d’une réserve d’eau et d’une pompe.

 

37 communes héraultaises sont dotées d’un CCFF : 

  • Aigne, Aigues-Vives, Azillanet, La Caunette, Minerve, Montouliers, dans le Minervois,

  • Nébian dans le Clermontais,

  • Gabian dans le Piscénois,

  • Valergues, Vérargues, Villetelle dans le Lunellois

  • Assas, Buzignargues, Castelnau le Lez, Clapiers, Combaillaux, Galargues, Grabels, Jacou, Les Matelles, Le Triadou, Montaud, Montferrier sur Lez, Murles, Murviel lès Montpellier, Prades le Lez, Saint-Bauzille de Montmel, Saint-Clément de Rivière, Saint-Drézéry, Saint-Geniès des Mourgues, Saint-Georges d’Orques, Saint-Jean de Cornies, Sussargues, Teyran, Vailhauquès et Vendargues.

L’Association départementale est aussi agréée depuis 2006 pour regrouper les réserves communales de sécurité civile, existantes dans quelques communes de l’Hérault.

 

Ces dernières ont vocation à se développer, la loi les rendant obligatoires dans les communes où un plan de prévention des risques est prescrit (inondation, feux de forêt, …).

 

Une réserve est constituée d’un groupe d’habitants volontaires pour venir en aide à leurs concitoyens en cas de crise.

 

Autour de Montpellier, il en existe à Clapiers, à Grabels et au Triadou.

 

Les deux premiers présidents de l’Association départementale ont été Clapiérois.

 

Il s’agit d’André Zitman, décédé depuis, et de Georges Gasiglia, toujours engagé au CCFF de Clapiers.

 

Tous les deux ont largement œuvré pour la mise en place de l'association départementale.

 

adccff,adccffrcsc feux de forêts,prévention incendies,réserve communale de sécurité civile,bénévoles,clapiers

L'éleveur de Saint-Jean de Cornies produit des fromages

et débroussaille grâce à son troupeau de chèvres du Rove

http://www.la-chevrerie-des-cornues.fr/

adccff,adccffrcsc feux de forêts,prévention incendies,réserve communale de sécurité civile,bénévoles,clapiers

Des bénévoles au service de la sauvegarde de notre environnement

adccff,adccffrcsc feux de forêts,prévention incendies,réserve communale de sécurité civile,bénévoles,clapiers

Une exposition de casques et d'emblèmes historiques des Pompiers

adccff,adccffrcsc feux de forêts,prévention incendies,réserve communale de sécurité civile,bénévoles,clapiers

Une assistance venue surtout des alentours de Montpellier

adccff,adccffrcsc feux de forêts,prévention incendies,réserve communale de sécurité civile,bénévoles,clapiers

La table d'accueil

adccff,adccffrcsc feux de forêts,prévention incendies,réserve communale de sécurité civile,bénévoles,clapiers

Les bénévoles de Clapiers, Castelnau le Lez et Montferrier sur Lez 

adccff,adccffrcsc feux de forêts,prévention incendies,réserve communale de sécurité civile,bénévoles,clapiers

Une partie du matériel roulant des CCFF héraultais exposé

 

Crédit photographique : Michel Chastaing

Lire la suite

08/04/2014

L’ascension de Philippe Saurel

Parti de moins de 20 % dans les sondages, troisième homme pour les médias, Philippe Saurel a brillamment emporté les Municipales de Montpellier.

Avec près de 38 % de voix, son équipe s’est durablement installée aux commandes.

Elle distance en effet ses premiers concurrents de 10 points.

En leurs temps, Paul Alduy à Perpignan, Hubert Mouly à Narbonne et, bien sûr, Georges Frêche à Montpellier, ont ensuite conservé leur ville pour plusieurs mandats.

C’est le rejet profond des appareils politiques qui s’est extériorisé.

Le Parti Socialiste de l’Hérault s’est vu en un soir soudainement précipité dans une crise profonde.

Outil de conquête électorale, vidée de plus en plus de tout débat d’idée, incapable de régler ses problèmes de démocratie interne, ne sachant plus sélectionner ses leaders, la Fédération de l’Hérault entame une longue traversée du désert : d’au minimum 6 ans.

Pour Philippe Saurel, le message est clair : « Je n’ai qu’un parti : c’est Montpellier ».

Et : « Je me reconnais dans le socialisme de Jean Jaurès, pas dans celui d’Harlem Désir ».

Candidat antisystème, renouvelant l’image de la politique aux yeux des Montpelliérains, le nouveau Maire de Montpellier s’intéresse à la vie de ses concitoyens, notamment les moins bien lotis.

« Je gouvernerai la ville avec le maximum d’équité et de justice sociale ».

Il veut aussi redonner à la capitale régionale son pouvoir de séduction et son rayonnement.

Le projet de grande agglomération est relancé.

Exclu du Parti Socialiste, comme Christian Bourquin et Georges Frêche avant lui, il incarne un nouveau socialisme, non sectaire, réaliste, ouvert à sa Gauche comme au Centre et aux Démocrates.

Populaire, Philippe Saurel attire à lui la sympathie des quartiers : le vote extrême s’en trouve réduit et non favorisé comme à Béziers et d’autres grandes ville où la Gauche n’a pas pris à bras le corps les problèmes du quotidien : le développement économique et le logement.

« Nous sommes devenus les gardiens de la République en Languedoc-Roussillon. » : là où certains ont démissionné, Philippe Saurel sait s’engager.

Il aura le soutien au niveau national de son ami, Manuel Valls, Ministre de l’Intérieur, nommé Premier ministre aujourd’hui.

Saurel1.jpg

Au Gymnase Bernard Jouanique, aux Cévennes - Venue de François Hollande

pour la campagne de Ségolène Royal - Max Lévita n'est pas loin

Saurel2.jpg

Avec Hélène Mandroux à la journée champêtre, à la manade Boch,

pour la Fête du Parti Socialiste de l'ex 3ième circonscription

Philippe Saurel,Montpellier, Municipales 2014

Au Congrès du Parti Socialiste de Reims,

un œil sur la cathédrale où tant de rois de France ont été sacrés

Philippe Saurel,Montpellier, Municipales 2014

Philippe Saurel, toujours souriant et proche des gens

 

Crédit photographique : Michel Chastaing



Lire la suite