Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/08/2011

Fête votive à Saint-Drézéry

Les fêtes votives battent leur plein dans l’Hérault tout l’été.

Celle de Saint-Drézéry s’est déroulée du 11 au 15 août 2011, grâce à l'action conjuguée des Services municipaux et du Comité des Fêtes, fort de nombreux bénévoles.

Ce village avait été douloureusement meurtri en 2010, avec le décès de Jean Rey-Robert, Conseiller municipal, lors du traditionnel encierro (retour des taureaux aux chars) du 15 août

Percuté par un taureau alors qu’il venait de donner le départ, projeté en arrière sur une bordure de trottoir, cet homme dévoué à la vie de sa commune est mort sur le coup.

Ce drame humain illustre la dangerosité intrinsèque à ce genre de manifestation et la légitimité des mesures de sécurité prises par les municipalités.

Au-delà du retentissement des bombes de début et de fin de manifestation taurine, de la généralisation des barrières beaucairoises qui empêchent les animaux de s’échapper, de l’interdiction d’aveugler taureaux et chevaux avec quelque « draperie » que ce soit, une annonce préalable sur les risques encourus a été faite à Saint-Drézéry, tout le long du parcours, en plusieurs langues.

Pour revenir à l’édition 2011 de la fête votive, elle a rassemblé, comme la tradition le veut : concours de boules, abrivados, encierros, bandidos, fête foraine et animations musico-dansantes.

Le défilé des bandes de jeunes (et de moins jeunes quelquefois) est un point fort du premier jour.

L’occasion d’affirmer au micro, devant les habitants du village et les autres festejaïres, l’état d’esprit devant  régir les festivités : bonne humeur, respect d’autrui, amusement maîtrisé, communion entre générations, maîtrise de la consommation d’alcool et non violence.

Pour beaucoup de jeunes, le groupe est l’occasion de s’affirmer collectivement, d’avoir des expériences communes, de partager les plaisirs de la fête.

Le nom, le thème de l’habillement choisi, la façon d’être et de paraître sont issus d’une négociation plus ou moins explicite au sein de la bande : c’est l’apprentissage du bien grandir, du vivre ensemble, de la tolérance vis-à-vis des autres groupes constitués, de la vie en collectivité.

Compte tenu d’une plus facile et plus profonde proximité, c’est dans les petits villages que règne ainsi la meilleure ambiance de fête : apaisée, calme, détendue, pacifiste.

fête votive,fête,fête sans armes,encierro,abrivado,concours pétanque,forains,saint-drézéry

La foule attend le lâcher de taureaux dans les rues de Saint-Drézéry 

fête votive,fête,fête sans armes,encierro,abrivado,concours pétanque,forains,saint-drézéry

 Le concours de manades bat son plein

fête votive,fête,fête sans armes,encierro,abrivado,concours pétanque,forains,saint-drézéry

Les jeunes attrapaïres ont arrêté le taureau

 fête votive,fête,fête sans armes,encierro,abrivado,concours pétanque,forains,saint-drézéry

 Le défilé des bandes avec la banderole de la tradition en tête

 fête votive,fête,fête sans armes,encierro,abrivado,concours pétanque,forains,saint-drézéry

Le paraître unifie le groupe intergénérationnel !

fête votive,fête,fête sans armes,encierro,abrivado,concours pétanque,forains,saint-drézéry

 Une bande arrivée sur l'estrade en marge du Parc municipal

fête votive,fête,fête sans armes,encierro,abrivado,concours pétanque,forains,saint-drézéry

Une partie des bandes réunies sur les escaliers

du Château de Saint-Drézéry 

Crédit photographique : Michel Chastaing

25/04/2011

Le Grand Corso

Un carnaval pour exprimer la joie dans le village de Teyran.

C’était le dimanche 10 avril 2011.

Déguisements pour les petits et les grands.

Les chars et confettis coloraient les rues en ces premiers jours de beau temps.

Le Grand Corso de Teyran, c’est un engagement des Teyranais et du Comité des fêtes de redonner un souffle dans la vie de chacun et ce n’était pas pour déplaire, au vu du nombre de participants.

Après le défilé traditionnel, le Club de Country a offert une démonstration de danse.

La journée s’est finie sur une explosion de confettis.

Le Grand Corso avait parcouru dans l’après-midi tout le Village de Teyran et avait notamment gravi les pentes de l’éperon rocheux qui domine la plaine et où le Vieux Village s’est bâti au cours des siècles.

Pendant ce temps, les "Puces des couturières" réunissaient des dizaines d’exposants et des centaines de visiteurs mais dans le bas du Village cette fois-ci.

 



13/06/2010

La pierre à l’honneur à Beaulieu

Le 20 septembre 2009, la Commune de Beaulieu a organisé sa « Première journée de la pierre et du patrimoine » dans le cadre des « Journées du patrimoine » (cf. note sur le « Blog Montpellier Villages »).

 

Ce dimanche 13 juin 2010, l’événement prendra une ampleur sans pareille, la Commune de Beaulieu s’associant pour son organisation à la Communauté d’agglomération de Montpellier.

 

 

FêtePierre13062010002.jpg

 

Cette collaboration est dans le droit fil de la politique mise en place par Georges Frêche, son Président et Yvon Pellet, son Vice-Président délégué à l’économie agricole, viticole, aux traditions populaires, à la ruralité et aux relations avec la chasse et la pêche.

 

La Communauté d’agglomération de Montpellier étoffe ainsi un, déjà impressionnant, programme mettant en avant la culture vivante locale :

-         Fête du Taureau (qui s’est tout récemment déroulée le 4 juin 2010 à Baillargues),

-         Fête des Rosés et des Blancs (il s’agit, vous l’aurez compris des vins du terroir et non pas de nos concitoyens plus ou assidus aux exercices de bronzage à la plage), dans toutes les caves particulières et coopératives périphériques de Montpellier, le dimanche 20 juin 2010,

-         Fête de la Tomate, le dimanche 5 septembre à Clapiers, dans le Parc municipal Claude Leenhardt,

-         Fête du Miel, le dimanche 26 septembre 2010 à Cournonsec,

-         Fête de l’Olive, le dimanche 3 octobre 2010 à Pignan,

-         Fête de la Vigne sur la Comédie fin novembre - début décembre.

 

La pierre fait pleinement partie de la culture populaire des alentours de Castries : Saint-Geniès des Mourgues, Restinclières, Sussargues, et bien sûr Beaulieu.

 

Des centaines d’emplois existaient auparavant et la mythique « Carrière Farrusseng » a résisté au lent endormissement de cette activité multiséculaire.

 

La pierre de taille fut l’utilisation la plus noble mais les restes de coupe servaient à la recharge des chemins et, de façon plus ancestrale encore, à la fabrication de la chaux.

 

Le fameux mortier romain – un quart de chaux, un quart de brique ou de tuile pilée (argile cuite), une moitié de sable souvent volcanique de type pouzzolane et un petite part de dégraissant (particules solides évitant un trop fort retrait au séchage comme dans les poteries de l’époque préhistorique) – est encore connu pour sa compacité et sa résistance.

 

Aujourd’hui, la pierre sert aussi aux sculpteurs, entre dans l’architecture moderne à côté du bois, de l’acier et du verre, mais aussi au travers de la chaux servant notamment à la confection de ces magnifiques enduits de façades ou de murs intérieurs maintenant revenus en grâce (bonne respiration, respect du support, assainissement de l’air, inégalable patine).

 

La pierre de Castries mérite donc d’être mieux connue et vaut le détour par Beaulieu, ce promontoire qui, sur son arête calcaire, domine un paysage agricole au Nord, à l’Est et à l’Ouest.

 

Programme de la 1ère Fête de la Pierre

 

A Beaulieu, entre la Mairie et l’Eglise, de 10 h à 18 h

 

Entrée libre

 

Des tailleurs de pierre, avec démonstration de leur art

Des exposants sur le thème de la pierre et de la construction

Des animations pour enfants tout au long de la journée

Une exposition sur le thème « Géologie, homme et patrimoine »

Des conférences

A 10 h 30 : « Du calcaire à la chaux, l’usage de la pierre dans la construction » avec Michel Dupin, Architecte Conseil,

A 15 h : « La pierre dans l’architecture contemporaine » avec l’Association Patrimoine et Architecture

Une découverte des carrières de Beaulieu, grâce à deux circuits commentés

Visite des anciennes carrières

Départ à 10 h 30 et 14 h 30 : circuit commenté par Nicolas Carayon, Archéologue

Départ à 11 h et à 15 h 30 : circuits avec les membres de la Commission Patrimoine de Beaulieu

Visite des carrières en activité : Ets Farrusseng et Proroch

A 10 h 30 – 11 h – 14 h 30 – 15 h 30

 

Tout au long de la journée, vente de produits du terroir et restauration sur place